Fête Sans Fumer

 

‘Seulement quand je bois’, ‘seulement en fin de semaine’, un fumeur social, un fumeur léger… est-ce que l’un de ces mots vous parait familier ?

Faire la fête en buvant joue un grand rôle dans l’initiation et la maintenance du tabagisme, et augmente le nombre de cigarettes consommé.

 

« J’ai commencé à fumer en secondaire dans les milieux sociaux. Je fume beaucoup plus quand je fais la fête et quand je suis autour des autres personnes qui boivent/fument. Chaque fois que j’essaie d’arrêter de fumer je recommence à fumer habituellement dès que je bois en public. »

Amber

Si tu ne fumes pas dans les fêtes, ne commence pas maintenant.

Les recherches montrent que l’utilisation d’alcool et de marijuana augmente vos chances de commencer à fumer des cigarettes, des shishas (Pipes à eau), des petits cigares / cigarillos, et de vapoter.1

 

« Faire la fête influençait ma consommation du tabac. J’ai commencé à fumer avec des amis dans les fêtes et j’ai continué. Chaque fois que je sors faire la fête je fume beaucoup plus disons que durant la journée. Une fois j’ai arrêté de fumer pendant environ 18 mois et après dans une fête nous buvions et un ami a emmené sa shisha avec lui et nous avions tous fumé. Et voilà… »

Christina

Si tu fumes lorsque tu te socialises, sache que tu pourrais facilement développer une dépendance totale au tabagisme.

Selon les recherches, 80% des fumeurs sociaux ne peuvent pas arrêter de fumer quand ils veulent et plusieurs d’entre eux continue à fumer à long terme.2-5

 

« Je fume occasionnellement durant les fins de semaines en buvant plus d’alcool que d’ordinaire. Faire de la fête et boire avec des gens qui fument beaucoup, mais je n’achète pas des produits de cigarettes. »

Adam

Si tu penses le Pipe à eau, les petits cigares et les cigarillos sont plus sûrs que les cigarettes, tu peux te tromper.

Presque toutes les déclarations sur la sécurité de ces produits sont basées sur des mythes, des rumeurs, des demi-vérités, des illusions et des argumentaires de vente de l’entreprise – des preuves objectives, non-fiables, et sans réputation. Informe-toi sur les faits et fais des choix éclairés !

 

Une séance de 1 heure de Pipe à eau = la consommation de 5 paquets de cigarettes

 


Tu n’ inspires pas la fumée? Peu importe. Les cigares et les cigarillos sont encore aussi dangereux que les cigarettes (en plus, éventuellement, vos dents pourraient tomber !).

 


Toutes les saveurs sont merveilleuses, mais les vaporisateurs sont encore nocifs. Juste moins nocif que de fumer.

 


Tabac à chiquer ou le tabac à priser (snus) sont sans-fumée, mais moins risque ≠ sans risque.

 


Naturelle et (bientôt à être) légale. Quel est le mal ? Lorsqu’elle est fumée, la marijuana n’est plus si sûre.

 

Il est utile de réfléchir à ce que tu fais et où tu pourrais être tenté de faire la fête avec la fumée afin que tu puisses avoir un plan pour faire la fête sans la fumée. Rester occupé et avoir des distractions sont des stratégies qui fonctionnent vraiment bien. Voici quelques idées pour te distraire lorsque tu es prêt à faire la fête :

 

Passe à l’eau juste après cette première boisson, surtout s’il y a des gens qui fument ; bois beaucoup d’eau

L’alcool est souvent considéré comme une nécessité pour la fête, mais le choix est le vôtre. Buvez-vous trop d’alcool trop vite? Il existe des façons plus sûres de boire.
Essayez d’espacer vos boissons avec de l’eau, de vous lever et de vous déplacer et de porter une boisson non-alcoolisée dans votre main. Trop d’alcool, trop souvent peut avoir des résultats involontaires et cela peut interférer avec vos tentatives d’arrêter de fumer.

 


Dance à tes chansons préférées

 


Engage-toi dans des conversations

 


Demande à un ami non-fumeur de te distraire lorsque les autres consomment le tabac

 


Essaie d’entrer dans le cabine du DJ

 


Mâche une menthe, une gomme, ou un bonbon dur

 


Achète des collations avec l’argent que tu aurais dépensé pour les cigarettes ou d’autres produits de tabac ; achète des burritos (Mmmm…)

 

 

Prêt à faire la fête sans la fumée pour de bon?

 

Sources

  1. Cohn, A., Villanti, A., Richardson, A., Rath, J.M., Williams, V., Stanton, C., & Mermelstein, R. (2015). The Association between Alcohol, Marijuana Use, and New and Emerging Tobacco Products in a Young Adult Population. Addictive Behaviours, 48, 79-88.
  2. Tindle, H. & Shiffman, S. (2011). Smoking cessation behavior among intermittent smokers versus daily smokers. American Journal of Public Health, 101 (7), e1-e3.
  3. McDermott, L., Dobson, A., & Owen, N. (2007). Occasional Tobacco Use among Young Adult Women: A Longitudinal Analysis of Smoking Transitions. Tobacco Control, 16, 248-254.
  4. Riggs, N. R., Chou, C. P., Li, C., & Pentz, M.A. (2007). Adolescent to Emerging Adulthood Smoking Trajectories: When do Smoking Trajectories Diverge, and do they Predict Early Adulthood Nicotine Dependence? Nicotine & Tobacco Research, 9 (11), 1147‐1154.
  5. Wetter, D.W., Kenford, S.L., Welsch, S.K., & Smith, S.S. (2004). Prevalence and Predictors of Transitions in Smoking Behaviour among College Students. Health Psychology, 23 (2), 168-177.